Journée mondiale de l’anosmie

Femme qui sent un citron
Le 27 février, c’est la journée mondiale de l’anosmie ! Ce trouble qui se traduit par une perte totale de l’odorat touche habituellement environ 5% de la population. C'est aussi l'un des symptômes connus du Covid-19.

Chez la majorité des patients, l’anosmie disparaît spontanément en quelques jours. Mais dans certains cas, l’absence d’odorat pourrait perdurer jusqu’à un an. Face à ce problème, il est possible d’agir en procédant à une « rééducation olfactive« .

1

Réunissez quelques aliments et/ou huiles essentielles aux odeurs marquées et variées, par exemple :
Vanille, café, clous de girofle, vinaigre de vin, curry, cannelle, huile essentielle de citron, de rose, de lavande… 

2

Isolez-vous dans une pièce au calme sans source d’odeurs (pas d’odeur de repas, de diffuseur de parfum…). Lisez attentivement le nom du produit que vous allez sentir (sur une étiquette par exemple). Il ne s’agit pas de deviner l’odeur, mais d’associer les informations pour « réapprendre à sentir ».

Diluez les huiles essentielles dans de l’eau avant de les sentir (20 gouttes pour 50 mL) et conservez les aliments dans des contenants bien hermétiques afin de conserver au maximum leur odeur.

3

Débouchez/ouvrez le produit et sentez-le durant environ 15 secondes en réalisant un mouvement de va-et-vient de droite à gauche afin de stimuler les deux narines. Rebouchez le produit et patientez 15 secondes avant de passer au suivant.

Réalisez cet exercice 2 fois par jour pendant 5 minutes.

Dans tous les cas, si vous présentez une anosmie supérieure à 15 jours, consultez votre médecin traitant. Il pourra vous conseiller, et le cas échéant, vous adresser à un ORL.