5 informations à connaître sur les IPA (Infirmiers et Infirmières en Pratique Avancée)

IPA en consultation
Un Infirmier en pratique avancée s’est récemment installé sur le territoire de la Pévèle du Douaisis. C’est l’occasion de faire un focus sur ce métier à l’existence récente. Quelles sont ses missions ? Comment peut-il accompagner la prise en charge des patients ? Comment faire appel à lui ? On vous répond !

Les patients lui sont confiés par adressage d’un médecin traitant

Le suivi d’un patient est confié à l’IPA par le médecin traitant, avec l’accord du patient. Ce suivi peut être réalisé en cabinet ou au domicile. Le suivi des patients est organisé par un protocole d’organisation entre l’IPA et le médecin. L’infirmier en pratique avancée est responsable légalement (civilement et pénalement) des actes qu’il effectue.

Il réalise des bilans à visée diagnostique

Les IPA ont la possibilité de réaliser tous bilans à visée diagnostique tels que les bilans nutrition, troubles cognitifs, d’activité physique, AFA (dyslexie), bilans gérontologiques standardisés, chutes, troubles psychiatriques (MINI), grille AGIR… Ils peuvent donc communiquer aux médecins un grand nombre d’éléments d’informations, qui viendront compléter ou aider au diagnostic. Une vraie démarche collaborative !

L’IPA accompagne les patients atteints de pathologies chroniques

En étroite collaboration avec le médecin traitant, l’IPA est apte à accompagner les patients atteints de certaines pathologies chroniques (cf. liste détaillée). D’un point de vue clinique, l’IPA peut effectuer une auscultation, prescrire certains examens biologiques, radiologiques, renouveler et adapter si besoin les traitements. Il réalise plusieurs examens tels que les spirométries, électrocardiogrammes, mesures ambulatoires de la pression artérielle, tests au monofilament (neuropathie diabétique)…

L’IPA fait de l’éducation à la santé et de l’éducation thérapeutique

Au-delà de ses compétences cliniques, l’infirmier en pratique avancée apporte dans le parcours patient une posture d’éducation à la santé. Il est formé à l’ETP (éducation thérapeutique du patient) et dispose de compétences en matière de gestion et coordination du suivi du patient. Il peut par exemple s’assurer de la prise de certains rendez-vous, ou prendre le temps d’échanger pour lever les éventuels freins et craintes des patients.

Les patients accompagnés par un IPA sont pris en charge

L’Assurance maladie prend en charge 4 consultations annuelles par patient.

Champ d’intervention des IPA en matière de pathologies :

• Artériopathies chroniques
• Accidents vasculaires cérébral (AVC)
• Insuffisant respiratoire (BPCO, asthme…)
• Cardiopathies et maladies coronaires
• Diabète de type 1 et 2
• Maladie d’Alzheimer et autres démences
• Maladies de Parkinson
• Epilepsie
• Sevrage tabac
• Prévention primaire : obésité, tabac, alcool, sédentarité…